• post-it1.jpg L'énergie de demain serait-elle juste sous vos pieds ?
    Des scientifiques du Forest Biotechnology Group
    de l'université de NC State ont réaliser du biocarburant
    à partir d'herbes et de plantes ligneuses, en arrivant
    à dégrader les paroies rigides de leurs cellules

  •  Consommé en excès, le sucre peut avoir
    des effets désastreux sur votre santé.

    Cependant, certaines sources de sucre sont pires
    que d'autres, les sodas sont de loin les plus nocifs :
    7 raisons pour fuir ces boissons addictives

Du biocarburant réalisé avec de l’herbe !

L'énergie de demain, serait-elle juste sous vos pieds ? Des scientifiques du Forest Biotechnology Group de l'université de NC State sont parvenus à adapter à partir d'herbes et de plantes ligneuses à la production de biocarburant en modifiant leur paroi cellulaire. Selon le Docteur Quanzi Li,
l'obstacle le plus important à la création de biocarburant durable et économique qui jusqu'alors résistait au procédé de décomposition serait levé.
Aujourd'hui, pour réaliser du carburant à partir du bois, il faut d'abord retirer la lignine, première étape onéreuse. Puis utiliser des enzymes pour en extraire les sucres qui permettent de produire de l'éthanol après fermentation.

Les végétaux contiennent de la cellulose, de l'hémicellulose et de la lignine qui contribue à la dureté du bois. Les équipes du Docteur Quanzi Li se sont donc concentrées sur une façon de modifier la structure des parois cellulaires afin de réduire la quantité de lignine qu'elles contiennent sans affecter la croissance des plantes. Les scientifiques ont réussi à introduire dans les plantes des enzymes dégradant les parois cellulaires en créant un arbre génétiquement modifié ne contenant qu'une quantité réduite de lignine tout en gardant sa rigidité, cette espèce de gène bactérien n'affectant pas les

 plantes pendant sa croissance, ne devenant actif qu'à hautes températures lors de la production de biocarburant. On espère que cette étude permettra d'accélérer la transition vers des biocarburants plus économiques.

Ces résultats scientifiques correspondent à une approche complète impliquant : gènes, protéines, composées chimiques de plantes ainsi que des modèles mathématiques, et préfigurent les découvertes futures. En comprenant mieux les mécanismes en jeu dans la composition des parois cellulaires cela permettra, (on peut l'espérer) d'aller plus loin sans gêner la croissance des plantes, tout en produisant des biocarburants performants.

 

Add comment


Security code
Refresh

Scroll to top