• post-it1.jpg L'énergie de demain serait-elle juste sous vos pieds ?
    Des scientifiques du Forest Biotechnology Group
    de l'université de NC State ont réaliser du biocarburant
    à partir d'herbes et de plantes ligneuses, en arrivant
    à dégrader les paroies rigides de leurs cellules

  •  Consommé en excès, le sucre peut avoir
    des effets désastreux sur votre santé.

    Cependant, certaines sources de sucre sont pires
    que d'autres, les sodas sont de loin les plus nocifs :
    7 raisons pour fuir ces boissons addictives

Homo sapiens et Néandertal, "nos" ancêtres ?

Séquençant le génome du plus vieil homme étudié à ce jour (45 000ans), une équipe de scientifiques d'Harvard et de l’institut Max Planck conclurent que l’Homo sapiens sapiens (homme moderne) possédait des gènesde son cousin Homo sapiens neanderthalensis, l’Homme de Néandertal. Cette petite bombe scientifique dans le monde de la paléontologie confirmerait qu'il y a bien eu métissage entre les lignées humaines, il y a des dizaines de milliers d'années, s'ajoutant aux hypothèses conclusives d'études précédentes. En 2008, un fémur bien conservé d'un adulte de sexe masculin a été découvert près de la rivière Irtych, en Sibérie occidentale. L'homme d'Ust'-Ishim, serait le plus vieil humain trouvé en dehors de l'Afrique et du Moyen-Orient. Les résultats de l'étude révèlent que son régime alimentaire était constitué principalement de plantes et de poisson. Mais surtout, l'étude de son code génétique a fait apparaître des fragments d'ADN de l'Homme de Néandertal et dont la lignée n'aurait aucun descendant aujourd'hui. Cette découverte va aider les chercheurs à déterminer quand ces métissages se sont produits ou ont été possibles. Comparé à d'autres squelettes préhistoriques Européens : un garçon (24 000 ans) trouvé en Sibérie et un homme trouvé en Espagne (8000 ans). Ces deux ancêtres sont génétiquement liés à notre homme d'Ust'-Ishim. Tous trois auraient vécu avant que les populations d'Eurasie ne se séparent, migrant vers l'ouest pour les uns, vers l'Est pour les autres et seraient parents des chasseurs-cueilleurs d'Europe, d'Asie du Nord, de l'Est ou du Sud. Cependant, notre homme semble plus proche des génomes actuels d'Asie de l'Est, que de ceux d'Europe. Ce qui

voudrait dire qu'il a hérité de certains gènes venant d'une autre source, venue peut-être d'Afrique. Enfin, il vivait dans une zone ou les Néandertaliens étaient encore présents. Les être humains vivant en dehors d'Afrique possèdent entre 1,7 % et 2,1 % d'ADN de l'homme de Néandertal. Mais il existe une différence : les segments ADN de l'homme d'Ust'Ishim sont bien plus longs que ceux déjà observés. Ses ancêtres ont dû intégrer ces gènes entre 13 000 et 7000 ans avant sa naissance et ont pu se métisser 50 000 à 60 000 ans avant. Ce qui correspond à l'expansion des Homo sapiens hors d'Afrique et du Moyen-Orient. Les estimations précédentes parlaient d'une période allant de 37 000 à 86 000 ans. David Reich, collègue de Qiaomei concluait "Ce nouveau papier décrit définitivement que les hommes modernes, avec leur comportement moderne, se sont accouplés avec les Néandertaliens".

Les études comparatives du génome de l'homme d'Ust'-Ishim et de celui de l'homme moderne, mesurent qu'une à deux mutations par an se serait accumulées dans les génomes européens et asiatiques depuis 45 000 ans. Ce résultat très faible nous obligerait à reculer le curseur de la séparation entre les lignées humaines à plusieurs centaines de milliers d'années. Plus on avance et plus les questions se multiplient. Percerons-nous un jour les mystères de nos origines ?

Comments   

 
0 # Xavier Arto 2014-11-16 20:35
Avec des ancêtres qui se sont toujours mélangés comment voulez vous que l'homo sapiens d'aujourd'hui n'ait pas plaisir à se mélanger....? !! Homo sapiens présidentialis comme homo sapiens moi même. Celles et ceux qui manifestent contre le mariage pour tous ou la théorie du genre seraient donc des homo sapiens constipatus sous espèce de pisse-froid bloquée lors de la dernière glaciation de leur croissance.... Ah comme j'aime la science !
Reply | Reply with quote | Quote
 

Add comment


Security code
Refresh

Scroll to top